C'est en tombant par hasard sur ces études pour clarinette de Nocentini que nous avons eu immédiatement un coup de cœur. Leur caractère éminemment mélodique, le romantisme et la modernité parfois, la fluidité et l'évidence du déchiffrage... Nous ne pouvons résister au plaisir de les rendre accessibles aux flûtistes désireux d'élargir leur répertoire didactique.

La plupart de ces études sont livrées dans leur ton initial. Mais la tonalité n'était, de toutes les façons, pas un problème tant il est vrai que pour être toujours dans la vérité de la clarinette, il aurait fallu les transposer toutes un ton en dessous.

Le vrai travail d'adaptation découle en fait de l'extraordinaire tessiture de cet instrument, dépassant très largement celle de la flûte, vers le grave tout au moins. L'octaviation de certaines phrases fut donc inévitable en essayant de la faire toujours à l'endroit ad hoc de la ligne mélodique. Quand cela s'avérait inopportun, et que même une légère retouche de la ligne n'y faisait rien à l'affaire, nous avons donc opté pour la transposition globale du morceau, souvent une tierce mineure au-dessus, comme lu en clef de Sol première ligne, si chère clef française du XVIIIe siècle.

Le plaisir tout autant que l'utilité de pratiquer ces pièces sont ainsi indisociables de leur instrument de dévolution, que ce soit grâce à la flexibilité du phrasé qui découle des grandes liaisons, la tension de la ligne mélodique ou la recherche du velouté dans la sonorité. En un mot, il est toujours intéressant de travestir un tant soit peu l'instrument pour, en creux, mettre en lumière ses propres particularités.

D. NOCENTINI 24 Études mélodiques

SKU : YLC049
17,00 €Prix
  • Niveau

    Milieu à fin de Cycle II