Vélocipède ! Vélociraptor !... Vélocité !
Il s’agit de développer, à travers ces pages, la capacité de jouer rapidement.
Mais pas au détriment de l’égalité des doigts et de la régularité d'enchaînement des notes. Nous savons tous qu’une gamme rapide mais « savonnée » comme si on glissait sur une peau de banane n’a pas d’intérêt.
Ces petites études, commises par des compositeurs rompus à l’écriture des concertos, ont été choisies pour ce qu’elles sont : un véritable traitement musical des éléments techniques de base tels que gammes développées ou en tierces, chromatismes, arpèges du premier ou du cinquième degré.
Elles sont parfaitement mémorisables puisqu’il s’agit toujours des mêmes (dans chaque mode), à ceci près que certains tons ont nécessité quelques aménagements (en laissant toujours l’étude reconnaissable). En fait, la transposition est à la base de cet apprentissage de la vélocité car, l’oreille prenant vite le relais, cela permet de libérer de la « mémoire vive » pour l’égalité des doigts et la qualité du son ou de l’articulation, à la base de toute pratique instrumentale.
L’aspect musical en est accru grâce à l’adjonction par nos soins d’une deuxième voix, sorte d’étude « en creux » de la première, qui peut être également abordée de façon autonome, ainsi qu’elle a été traitée dans son écriture. Outre qu’elle autorise le professeur à faire travailler deux élèves simultanément, la voix YLC de la page de droite permet aussi à ces derniers d’apprendre à jouer dans un esprit colla parte et à respirer ensemble dans le tempo, car il n’y a pas de silence à cet effet.
C’est ainsi que nous avons pu mesurer, dans la pratique pédagogique, le bénéfice de ce travail à l’aune du plaisir inattendu des élèves à jouer ces petits duos, en faisant de la technique sans presque le savoir, comme autant de petits Monsieur Jourdain...

De la vélocité

SKU : YLC007
20,00 €Prix
  • Contenu

    Tous les tons majeurs et mineur

  • Niveau

    Cycle II