Les deux Suites de L'Arlésienne pour orchestre ont été créées le 1er octobre 1872 au Théâtre du Vaudeville à Paris, d'après une commande de Léon Carvalho qui en était alors le directeur. Il s'agit d'une musique de scène pour le drame en trois actes d'Alphonse Daudet, un peu à la manière de celles écrites par Lully pour les Comédies-ballets de Molière. La Marche des Rois qui ouvre la Suite serait d'ailleurs tirée de la Marche de Turenne, attribuée au compositeur de Louis XIV. Mais la comparaison s'arrête là car la musique de Bizet est bien plus qu'un décor pour la pièce de Daudet. Elle a pour fonction de souligner la dramaturgie, d'approfondir la psychologie des personnages ou de décrire des événements non représentés sur scène.

Exécutée par 26 musiciens lors de la première, la partition de Bizet fut incomprise de la critique, ce qui le poussa à en faire un arrangement des pages les plus belles pour grand orchestre qui reçu, sous la direction de Jules Pasdeloup, un accueil triomphal le 10 novembre 1872.
C'est en confrontant cette version pour grand effectif avec celle pour flûte et piano de Jules Herman que nous avons eu l'idée de faire cette adaptation à la fois plus proche de l'original de Bizet qui a lui-même écrit deux parties de flûtes, et néanmoins plus intimiste dans son rendu sonore.

G. BIZET Minuetto I pour 2 flûtes & piano

SKU : YLC013
22,00 €Prix
  • Niveau

    Milieu du Cycle II