Au delà des anecdotes liées à la vie de chacun de ces trois compositeurs, intéressons-nous davantage aux liens qu'a pu, tout au long de sa vie, entretenir Ludwig von Beethoven, de loin le plus emblématique des trois, avec les deux autres. Lien de filiation quant à Haydn, qui fut un temps son professeur, et lien de paternité quant à Kuhlau, qui ne cacha jamais son admiration pour le maître de Bonn et dont les compositions lui ont fait à juste titre gagner le qualificatif de "Beethoven de la flûte", bien qu'il ne fût lui-même jamais flûtiste !

Dans le Trio de Londres de Haydn tout autant que dans le Grand Trio de Beethoven, l'utilisation de la flûte Alto en troisième voix nous paraît particulièrement pertinente. En effet, l'un comme l'autre de ces deux trios sont écrits pour deux instruments identiques et un troisième différent (deux flûtes et cello pour le Haydn ; deux hautbois et cor Anglais pour le Beethoven). Le timbre caractéristique de la flûte Alto, et qui n'est définitivement pas le même que celui de la Grande flûte, nous a ainsi semblé faire mieux écho aux orchestrations originales.

HAYDN BEETHOVEN KUHLAU Trios pour 2 flûtes & flûte Alto

SKU : YLC047
30,00 €Prix
  • Contenu

    J. HAYDN : London Trio Hob. IV:I

    L. van BEETHOVEN : Grand Trio Op. 87

    Friedrich KUHLAU : Trio Op. 55/3

  • Niveau

    Fin de Cycle II